temple du Soleil. Ce temple qui date du XIIIe siècle est consacré à Surya, le dieu du Soleil. Sa forme est tout à fait originale : l’imposante structure représente le char de Surya, avec douze énormes roues de 3 mètres de diamètre de chaque côté, le tout tiré par sept puissants chevaux de pierre. L’ensemble est finement sculpté avec des scènes de danses, des scènes de la vie quotidienne mais également de nombreuses scènes d’amour totalement débridées.

Surnommé la “Pagode Noire”, le Temple de Sûrya de Konârak a été construit au 13ème siècle par le roi Narasimha Deva 1er en l’honneur du dieu soleil Sûrya.

 

 

Selon Abû’l Fadl, le chroniqueur de l’empereur moghol Jalâluddin Muhammad Akbar, le Temple de Sûrya étonnera les visiteurs les plus critiques. Mais il reconnait également que l’ouvrage a coûté fort cher puisqu’on a dépensé pour sa construction l’équivalent de douze ans des revenus de la province de l’Orissa.

 

Il est reconnu pour son architecture et sa décoration comme un bâtiment majeur de l’Orissa, un état fameux en Inde pour le nombre et la beauté de ses temples, mais aussi de l’Inde entière. Construit à la fin du style de l’Orissa (milieu du xiiie siècle), il se trouvait à l’origine sur le rivage, mais l’ensablement de la côte l’en a éloigné.

 

Voyage Konark

 

Le temple est orienté selon un axe est-ouest afin de respecter la course du soleil dans le ciel. Le temple illustre un char monté sur 24 roues tiré par de puissants chevaux, une représentation du char solaire.

La partie la mieux conservée du site est le Jagamohan, un édifice de 36 mètres de côté comportant trois grandes portes et dont le toit en forme de pyramide culmine à 30 mètres de hauteur.

On trouve un autre temple de Sûrya remarquable – ils ne sont pas très nombreux en Inde – à Modhera dans le Gujarat.